Les onomatopées et les théories de la glotto-genèse, II p.

Danguolė Melnikienė

Abstract


Les onomatopées, cette forme curieuse de la combinaison des « mots » et du « chant », constituent depuislongtemps un objet de recherche pour les philosophes, linguistes et lexicographes. Nées à différentesépoques historiques, elles ont continué à prendre de l’ampleur au cours des deux derniers siècles et sontsusceptibles de mettre en relief les aspects les plus importants de ce phénomène qui oscille entre philosophiedu langage et linguistique. Dans cet article, composé de deux parties, nous nous intéressons auxthéories de la glotto-genèse, créées de l’antiquité à nos jours, qui sont souvent considérées comme parfaitementonomatopéiques. Mais le rôle de l’onomatopée y est-il vraiment aussi capital qu’on le prétend ?Que se cache exactement derrière la notion d’onomatopée ? Cette dernière coïncide-t-elle pleinement avecla notion de l’origine, créée à l’époque antique ? Afin de répondre aux questions formulées ci-dessus, nousavons étudié de nombreux textes appartenant à différentes époques : des auteurs antiques d’abord (Platon,Aristote), puis des philosophes et des écrivains du XVIIe (Gottfried Wilhelm Leibniz), du XVIIIe (Johann GottfriedHerder, Jean-Jacques Rousseau) et du XIXe (Charles Nodier) siècles, et enfin des auteurs du XXe siècle(Otto Jespersen, Gérard Genette, Henri Meschonnic). Nous avons essayé d’y dépister les traces des théoriesonomatopéiques de la glotto-genèse et de les présenter à la lumière des recherches linguistiques actuelles.

DOI: http://dx.doi.org/10.5755/j01.sal.0.29.16440


Keywords


onomatopées, origines des langues, théories de la glotto-genèse

Full Text: PDF

Print ISSN: 1648-2824
Online ISSN: 2029-7203